ChatGPT Francais

Assistant de conversation intelligent gratuit avec ChatGPT

« Ebra Media Group arrête l’expérience ChatGPT dans ses salles de rédaction »

artificial intelligence

Le groupe de presse régionale Ebra Media Group a décidé de mettre fin à son expérience avec ChatGPT dans ses salles de rédaction. Lors d’une récente réunion du Comité social et économique (CSE) de l’entreprise le 26 octobre à Nancy, la direction de l’Est Républicain, l’une des publications d’Ebra, a réévalué son plan de déploiement du robot générateur de texte. Dans une déclaration ultérieure publiée le vendredi, ils ont expliqué avoir suspendu le projet « pour reconsidérer les détails de mise en œuvre », précisant que « cette suspension ne remet pas en question l’expérimentation présentée au sein de l’Est Républicain ».

Le groupe Ebra avait initialement envisagé d’utiliser l’intelligence artificielle pour soutenir leur personnel éditorial, en particulier les secrétaires de rédaction de l’Est Républicain et de Vosges Matin, dans la correction du contenu produit par les correspondants locaux. Cependant, cette décision a suscité des inquiétudes quant aux implications à long terme pour le rôle des secrétaires de rédaction, le Syndicat national des journalistes (SNJ) exprimant ses préoccupations dans une déclaration du 10 octobre.

Préoccupations de SNJ :

Éric Barbier, le délégué syndical du SNJ à l’Est Républicain, a déclaré lors de la réunion du CSE que les représentants élus ont initialement demandé la présence d’un expert pour fournir des informations précises sur les conséquences potentielles de l’expérience. Malgré leurs insistances, la direction a décidé de suspendre complètement l’utilisation potentielle de ChatGPT par les journalistes. Le SNJ a souligné l’importance d’une réflexion approfondie avant de mettre en œuvre des changements et a exprimé ses préoccupations dans sa communication officielle. Ils visent à garantir que l’adoption d’outils d’IA comme ChatGPT ne compromette pas l’avenir des postes de secrétariat éditorial, qui sont depuis longtemps un pilier des salles de rédaction traditionnelles.

Une perspective de gestion

Au contraire, le groupe Ebra Media a justifié sa décision de suspendre les procédures. Dans leur déclaration, ils ont expliqué que lors du processus de consultation, les partenaires sociaux ont exprimé leur souhait d’une expertise préalable. Cependant, la direction a jugé cette demande prématurée et a choisi de suspendre la session afin de revoir les détails de mise en œuvre.

À l’heure actuelle, aucune date spécifique n’a été annoncée pour la reprise des discussions concernant l’expérimentation. Initialement, le plan était d’introduire ChatGPT dans les semaines suivant la consultation, en attendant l’approbation du CSE et des partenaires sociaux, comme l’a déclaré la direction de ces publications au Figaro mardi. Le retard suscite des inquiétudes quant à l’intégration future de l’IA dans les salles de rédaction du groupe Ebra Media.

En résumé,

La décision du groupe Ebra Media de suspendre l’expérience ChatGPT met en évidence le débat en cours concernant l’intégration de l’IA dans les salles de rédaction traditionnelles. Bien que les outils d’IA, tels que ChatGPT, offrent le potentiel d’une efficacité et d’une productivité accrues, il est important de prendre en compte les préoccupations légitimes concernant leur impact sur les rôles humains dans le journalisme. L’avenir de l’IA dans les salles de rédaction, ainsi que le sort des secrétaires de rédaction, reste incertain alors que le groupe Ebra Media réévalue son approche.

« Ebra Media Group arrête l’expérience ChatGPT dans ses salles de rédaction »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut